Non classé

Dédommagement des usagers de la TICE : comment faire ?

Les 87.000 usagers du réseau des 22 lignes de bus TICE ont subi les conséquences d’un mouvement de grève qui les a pénalisés du 6 au 27 mai.

Les détenteurs d’un passe Navigo ou Imagine R peuvent obtenir un dédommagement allant jusqu’à 55,15 euros pour un Navigo mensuel.

Vous pouvez accéder au formulaire de remboursement en cliquant ci-dessous :

Formulaire de remboursement TICE

La Vignette du Respect, en première ligne l’an passé pour le remboursement des abonnements pendant la grève SNCF salue la mobilisation d’Ile-de-France Mobilités pour offrir un remboursement aux usagers.

Attention : la campagne de remboursement durera jusqu’au 22 juin, 17 heures.

Non classé

Infos travaux RER C juin 2019

A l’attention des usagers du RER C, voilà le calendrier des travaux et leurs conséquences pour le mois de juin.

Au sud :

Les dimanches 02, 16, 25 et 30 juin 2019

Aucun train ne circulera entre Paris-Austerlitz et :

  • Dourdan à partir de 22h30,
  • Saint Martin d’Etampes à partir de 23h30,

en raison de travaux de maintenance

Des bus de substitution (dans les deux sens) seront mis en service sur ces axes.

Les soirées du lundi 03 au vendredi 07 juin, du mardi 11 au vendredi14 juin et du lundi 17 au jeudi 20 juin 2019

Aucun train ne circulera entre :

  • Brétigny et Dourdan à partir de 22h00 (de 21h47 à 22h47, les trains DEBA circulent entre Paris-Austerlitz et Brétigny),
  • Paris-Austerlitz et Dourdan à partir de 23h00 (sur cette dernière relation, aucun train également du lundi 24 au vendredi 28 juin à partir de 23h10),
  • Paris-Austerlitz et Saint Martin d’Etampes à partir de 23h15 (sur cette dernière relation, aucun train également du lundi 24 au vendredi 28 juin).

Des bus de substitution seront mis en service sur ces axes (deux sens à l’exception de Brétigny à Dourdan).

Sur ces mêmes soirées y compris du lundi 24 au vendredi 28 juin, le dernier train MICK de 22h37 est supprimé entre Massy-Palaiseau et  Paris-Austerlitz en raison des travaux du Tram 12 Express, remplacé par un bus de substitution entre Massy-Palaiseau et Paris-Austerlitz via Juvisy.

 

Au Nord :

Les soirées du lundi 03 au vendredi 07 juin 2019, du lundi 11 au vendredi 14 juin, du lundi 17 au jeudi 20 juin et du lundi 24 au vendredi 28 juin 2019

Aucun train ne circulera entre :

  • Avenue Henri Martin et Pontoise à partir de 23h00 en raison de travaux de renouvellement de voie et ballast à Montigny-Beauchamp.

La ligne 138 de la RATP sera renforcée entre Porte de Clichy et Ermont-Eaubonne et les voyageurs pourront se reporter sur la Ligne H  entre Ermont-Eaubonne et Pontoise.

Le week-end  du samedi 15 au dimanche 16 juin 2019, du samedi 22 au dimanche 23 juin 2019 et  du samedi 29 au dimanche 30 juin 2019

Aucun train ne circulera entre :

  • Invalides et Pontoise en raison de travaux au poste de circulation (PRCI) de Gennevilliers.

La ligne 138 de la RATP sera renforcée entre Porte de Clichy et Ermont-Eaubonne et des bus de substitution seront mis en service, mutualisés avec la Ligne H  entre Ermont-Eaubonne et Pontoise.

Le  samedi 15 juin  2019

Aucun train OMI ORIS ne circulera entre Musée d’Orsay et Pont de Rungis jusqu’à 22H00. Les voyageurs sont invités à se reporter sur les trains MONA ou OMAS et ces derniers seront directs entre Choisy-Le-Roi et Bibliothèque François Mitterrand. Des bus de substitution seront mis en service entre Choisy-Le-Roi et Paris-Austerlitz, ceci en raison de travaux pour la création de la gare du Grand Paris Les Ardoines.

Les soirées du lundi 17 au jeudi 20 juin 2019 et du lundi 24 au vendredi 28 juin 2019

Aucun train ne circulera entre :

Viroflay Rive Gauche et Javel à partir de 22h30  et le dernier train SARA de 00h02  est supprimé entre Javel et St Quentin en Yvelines en raison de travaux de mise en accessibilité de la gare de Viroflay.

Des bus de substitution seront mis en service entre Viroflay Rive Gauche et Javel (dans les deux sens) et entre Javel et St Quentin en Yvelines.

 

Non classé

Boulevard périphérique : un amendement contre l’égoïsme territorial en matière de transports

Suite à la publication du rapport de la mission de la Ville de Paris concernant l’avenir du boulevard périphérique, des contacts se sont noués avec des parlementaires engagés dans l’examen de la loi d’orientation pour les mobilités qui sera examinée à partir de la semaine prochaine à l’Assemblée nationale.

A l’initiative de Marie Guévenoux, députée de l’Essonne, vingt parlementaires franciliens se sont rassemblés pour ouvrir une procédure permettant aux territoires de notre région et se sentant lésés par un aménagement de transport pris par une autre collectivité de saisir Ile-de-France Mobilités.

Il reviendrait ainsi à l’autorité régionale d’engager une mission de médiation et d’évaluer l’impact régional d’une mesure au niveau de la pollution et de la capacité d’absorption par le système de transports, notamment en commun, d’une décision d’aménagement.

Sur le boulevard périphérique et sur de nombreux autres dossiers, les élus de banlieue pourraient ainsi avoir l’opportunité de faire valoir les intérêts et les droits de leurs administrés trop souvent oubliés par une Ville de Paris prompte à s’envisager comme une île.

Notre association aimerait notamment connaître l’effet d’un aménagement du boulevard périphérique tel qu’envisagé par la Ville de Paris sur la pollution des abords de l’A86 et de la N104 les deux autres ceintures routières franciliennes et son impact sur la santé des centaines de milliers de riverains de ces routes !

Après la victoire obtenue lors de l’examen de la loi mobilités au Sénat avec l’adoption de l’amendement d’Olivier Léonhardt, sénateur de l’Essonne, permettant d’offrir un siège aux associations d’usagers dans le conseil d’administration d’Ile-de-France Mobilités, la Vignette du Respect est heureuse d’avoir une nouvelle fois contribué au débat sur ces sujets essentiels.

En attendant, nous remercions les 20 parlementaires issus de 7 départements franciliens représentant la diversité régionale (Paris, petite couronne, grande couronne), preuve que le dialogue entre les territoires est possible dans notre région.

Nous invitons les autres parlementaires franciliens à se joindre à cette initiative et à contribuer à son adoption en séance publique la semaine prochaine !

Pour consulter l’amendement : amendement MG LOM.

Non classé

RER D: la victoire du panneau des Halles

Cela peut sembler anodin ou sans importance mais depuis plus d’un an, nous réclamons la réparation des panneaux d’information RER D en gare de Châtelet – Les Halles.

Pendant plusieurs années, nous ne disposions des horaires que sur le quai.

Depuis la semaine dernière, cette information est accessible en entrée de gare et sur le plateau central. C’est un détail qui va améliorer le quotidien de dizaines de milliers et faire leur faire gagner du temps.

Nous en sommes particulièrement fiers !

Non classé

Périphérique : Paris ne peut pas décider seule du statut de sa frontière avec la banlieue

La mission de la Ville de Paris sur le boulevard périphérique a remis son rapport à Anne Hidalgo ce mardi 28 mai. La maire de Paris s’est empressée d’indiquer qu’elle souhaitait mettre en œuvre « au plus vite » les préconisations du rapport d’une mission exclusivement composée d’élus parisiens.

Consultez le rapport ici -> RAPPORT-MIE-Périphérique-21-mai-2019

Nous n’avons pas peur de l’affirmer : il n’appartient pas à la Ville de Paris de déterminer unilatéralement le statut de la frontière qui la sépare de sa banlieue.

Alors que l’Ile-de-France est au bord de l’explosion à cause de la saturation de toutes les voies de transport (transports en commun comme routes), de la hausse des prix de l’immobilier qui crée l’étalement urbain et accroît les distances, les villes, les territoires, les élus de banlieue doivent se saisir du débat sur l’avenir du boulevard périphérique et faire respecter les intérêts de leurs habitants.

Un exemple résume tout : l’interdiction, proposée dans le rapport, des 3,5 tonnes sur le boulevard périphérique va créer comme souvent un report de pollution que subiront les riverains de l’A86 et de la N104, les autres ceintures routières franciliennes.

Le combat pour l’environnement, ce ne peut pas être envoyer chez les autres les désagréments dont on ne veut plus chez soi ! C’est un combat planétaire qui exige la création de solutions durables.

Cette voie de transport impacte la vie de 12 millions de Franciliens. Comme le reconnaît le rapport, 95% des trajets sur le boulevard périphérique concernent des déplacements Paris-banlieue ou banlieue-Paris. Les projets concernant cette voie ne peuvent donc pas se décider à l’Hôtel de Ville de Paris.

Ainsi, La Vignette du Respect demande :

 

  • Le rééquilibrage des emplois entre le cœur de la métropole et nos territoires de banlieue pour réduire les distances domicile-travail

 

Emplois Population Emploi
2018T3 01/01/2016 par habitant
Paris 1828,9 2190,3 0,83
Hauts de Seine 1063,1 1603,2 0,66
Seine Saint Denis 616,2 1606,7 0,38
Val de Marne 537,7 1378,2 0,39
Seine-et-Marne 466,7 1397,7 0,33
Yvelines 546,3 1431,8 0,38
Essonne 455,4 1287,3 0,35
Val d’Oise 374,5 1221,9 0,31
TOTAL 5888,8 12117,1 0,49

 

Paris conduit une politique schizophrène qui consiste d’un côtéà réduire l’offre de transports en fermant des voies de circulation et en concentrant les investissements en transports en commun sur son territoire et de l’autreà attirer les emplois et les zones d’activités avec une politique de développement économique particulièrement agressive à l’égard de ses voisins, obligeant les banlieusards à travailler toujours plus loin de chez eux.

 

  • Un grand plan de rénovation des RER alors que 4 millions d’usagers sont aujourd’hui abandonnés à leurs difficultés quotidiennes après des décennies de sous-investissement

 

  • Un investissement massif dans les transports de banlieue à banlieue alors que le bouclage de la ligne 15 du Grand Paris Express est aujourd’hui remise en cause

 

  • L’accélération de l’effort national, régional et local en faveur du covoiturage, la réduction de l’autosolisme étant la meilleure manière de réduire l’impact environnemental des transports et la saturation
Non classé

Vive le train !

A la Vignette du Respect, on se bat pour avoir plus de trains, de meilleure qualité et plus de moyens pour les transports.

Alors oui, nous avons beaucoup de désaccords avec la SNCF et sa direction mais cela ne nous empêche pas de saluer les bonnes initiatives.

Vive le train ! appartient à ces éléments positifs qui dévoilent le fonctionnement complexe d’une entreprise ferroviaire.

Nous encourageons donc nos adhérents et nos sympathisants de découvrir le fonctionnement de la SNCF à travers les activités proposées du 13 au 18 mai.

Pour participer :

Opération Vive le train !

Capture d’écran 2019-04-27 à 14.18.33

 

Pour ceux qui veulent participer au forum emploi et postuler

à l’un des 2.500 CDI proposés par la SNCF en Ile-de-France :

https://viveletrain-forumemploi.sncf.fr

Non classé

RER B : une hausse spectaculaire du trafic

2014 : 870.000 usagers

2019 : 983.000 usagers

+13% d’augmentation soit 2,48% de hausse annuelle avec une explosion à Massy-Palaiseau et des hausses très importantes sur les tronçons au Nord d’Antony.

Massy-Palaiseau, c’est +40% en 5 ans et donc 7% d’augmentation annuelle comme un symbole de ce que nous dénonçons dans notre région : une croissance démographique qui s’effectue en grande couronne (constructions massives et étalement urbain) et une croissance économique qui se concentre toujours plus sur le coeur de la métropole (Paris et ses alentours, Hauts-de-Seine).

Ainsi avant la fin de l’année, le RER B va devenir la 2ème ligne ferroviaire européenne à transporter plus d’1 millions de passagers par jour…

Les usagers savaient que le trafic augmente. Maintenant, ils disposent d’éléments concrets et chiffrés à opposer à ceux qui ne prennent pas conscience du problème que nous rencontrons dans nos RER !

Voilà un argument supplémentaire à présenter pour ne pas faire un CDG Express qui coûterait 2,5 milliards d’euros pour 20.000 usagers quotidiens.

Rames bondées, dysfonctionnements chroniques, déconnexion bassin d’emploi / bassin de vie : le RER B finit par symboliser les galères des usagers du RER dans leur ensemble comme l’avait très justement relevé le magazine The Economist.

A l’occasion des groupes de travail sur la refonte horaire RER B Sud auxquels nous participons, la RATP a révélé l’évolution du trafic suite aux relevés effectués par BVA au mois de mars. nous reviendrons prochainement sur les projets en cours pour redéfinir une grille horaire qui n’a pas évolué depuis 1987.

IMG_0924

Willy Ndebe et Antoine Pavamani, représentants de la Vignette du Respect aux groupes de travail RER B.