Non classé

Paris, cesse de mépriser ta banlieue !

Au début du mois d’octobre, la ville de Paris a lancé une consultation auprès des parisiens pour déterminer l’avenir de 70 000 places de stationnement. Avec cette action, la capitale se mue en île, se mure contre sa banlieue. La consultation citoyenne, réservée aux seuls parisiens, et aux communes du grand Paris est biaisée par principe.

Il est demandé aux habitants des territoires les mieux desservis en transport, innervés de très nombreuses lignes de trains, RER, métros, bus, tram et vélos en libre-service, s’ils veulent réduire le nombre de voitures dans la capitale. Leur réponse est évidente. Et bien sûr, c’est un objectif écologique de long terme partagé unanimement.

Mais cette consultation ignore 8 millions de franciliens dont l’avis (et la vie) comptent aussi. Pour eux, la voiture est un moyen de transport indispensable avant d’être une source de pollution coupable. La ville de Paris voudrait culpabiliser ces franciliens ignorés par le réseau de transport actuel, quand ils ne bénéficient pas de lignes dysfonctionnelles au possible. Les franciliens ne sont pas des climato-criminels, simplement des citoyens, dont les emplois et les services sont les plus éloignés. Par exemple, un habitant de Sainte-Geneviève-des-Bois voulant se rendre sur le plateau de Saclay mettra en moyenne 1h30 en transport en commun contre 20 minutes pour un trajet en voiture. Dans le bassin d’emplois d’Etampes, le taux d’emploi par actif est parmi les plus faibles de France.

Paris doit cesser de se considérer comme une île. Au vu de sa richesse, de la concentration des emplois et des équipements culturels, sportifs et universitaires, Paris n’appartient pas à ses seuls habitants, mais à tous les franciliens, et par extension, à tous les français. Paris appartient à tous ceux qui y travaillent et la rendent attractive. Tous les franciliens doivent participer à la consultation et à la convention citoyenne qui sera lancée dans les prochains jours ! Disons stop au « Trumpisme » de la ville de Paris, stop à son isolationnisme, stop à l’égoïsme territorial, et oui, à une vision partagée du développement et de la transition écologique dans notre région.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s