Non classé

Le Grand Paris Express : Stop au racket organisé des franciliens !

Dans un rapport publié à la fin du mois d’octobre, la commission des Finances du Sénat pointe « l’impasse du financement » du Grand Paris Express.  Le coût global du projet est estimé à 42 milliards d’euros dont près de la moitié ont déjà été engagés, pour un coût initial estimé à seulement 13 milliards d’euros !

Avec les nouveaux retards accumulés, le rapport sénatorial propose de prévoir la contribution budgétaire de l’État pour soutenir financièrement le projet par la conclusion d’un contrat d’objectifs et de performance (COP) entre l’État et la Société du Grand Paris au cours du premier semestre 2021 au plus tard. 

La Vignette du Respect dit « STOP » à ce projet dangereux et inconséquent pour nos transports du quotidien dont les franciliens et désormais, tous les français, paieront la facture !

Ignorant près de la moitié des habitants d’Île-de-France, le parcours du Grand Paris Express était déjà financé par la contribution collective de tous les franciliens par la taxe spéciale d’équipement acquitté lors du paiement des taxes locales. Les emprunts contractés par la société du grand paris devront eux aussi être remboursés et ce, jusqu’en 2070 ! Qui paiera encore les pots cassés ?

Le Grand Paris Express est comme cette machine à sous truquée. A chaque pièce jetée, l’on espère des gains fabuleux, mais aucune pièce ne retombe à la fin. Continuerons-nous à être les idiots utiles de cette machine infernale ? Continuerons-nous à être les vaches à lait d’un réseau de transport dépassé et délétère qui n’améliorera pas nos conditions de transports, et aggravera les déséquilibres au sein de l’Île-de-France !

Chaque euro investit dans ce projet, c’est un euro qui ne finance pas les lignes RER dégradées, la création de lignes de bus ou de transport à la demande en grande couronne. Chaque euro investit dans ce projet, c’est un euro donné aux promoteurs, et un euro perdu pour nos transports du quotidien.

Nous exigeons :

  • De l’Etat qu’il renonce à ce projet fou dans le cadre d’un prochain conseil de défense écologique
  • De la Région, qu’elle renonce au Grand Paris Express dans le cadre d’un grand reset des investissements transport indispensables pour remettre les transports du quotidien au cœur du sujet
  • De la ville de Paris, qu’elle renonce à une vision dominatrice à l’égard de la banlieue, et étriquée à l’égard de l’écologie.
  • De tous les acteurs du projet, qui se prétendent bons gestionnaires, de cesser la gabegie financière du Grand Paris Express !

Face à l’injustice criante que subissent les franciliens, et l’aggravation des inégalités de transports, nous annonçons saisir le défenseur des droits pour faire entendre la voix des usagers et refuser la mise au ban de la banlieue face à à l’hypercentralisation autour de Paris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s