Non classé

Paris-banlieue : l’écart se creuse

L’INSEE produit chaque année une enquête régionale par grande catégorie statistique. Nous guettons avec attention la situation des transports bien évidemment.

Voilà le compte-rendu présenté par l’institut national de la statistique :

Enquête INSEE transports IDF 2017

Qu’en retenons-nous ?

Un écart qui continue de se creuser entre Paris et sa banlieue.

Quelques exemples :

  • l’écart entre la croissance du trafic voyageurs métro (+1,3%) et RER (+3,1%)
  • l’écart entre la croissance du trafic voyageurs Bus Paris (-2,4%) et Banlieue (+5,6%)

C’est en matière d’automobile que l’écart est le plus flagrant. Quand Paris dispose des ressources pour organiser le reflux automobile (-7,4% des immatriculations), les zones moins denses en grande couronne sont elles toujours dépendantes de cette forme de mobilité. L’exemple le plus frappant est celui de la Seine et Marne : +4,6% d’immatriculations.

Ces chiffres, ces faits devraient être mieux connus et mieux analysés dans le débat sur les transports mais aussi et surtout pour éclairer les décisions qui sont prises à Paris et ailleurs…

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s