Non classé

Usagers des RER, habitants de la grande couronne : refusons le déclassement !

Alors que la grève des agents de la SNCF a montré une fois de plus l’importance mais aussi la fragilité des réseaux de transport dans les territoires périphériques des grandes villes, alors que les défaillances techniques ont toujours cours et que le Grand Paris Express provoquera une reconcentration des activités sur la ville centre en Ile-de-France, le découpage du RER D annonce une nouvelle atteinte aux droits des usagers de grande couronne de pouvoir voyager sereinement et avec des moyens de transport efficaces depuis leur territoire d’habitation.

Le changement obligatoire que devront effectuer les usagers de la « Vallée » avec la fin annoncée des trains vers Paris de plusieurs branches du RER D (Malesherbes, Melun littoral, vallée de Seine)  équivaut à la validation d’un déclassement.

La République doit permettre la réussite de tous ses enfants, de toutes ces contrées, des plus intégrées aux plus enclavées. La République et la France toute entière, se sont construites, ont gagné une cohérence grâce au réseau de transport et son extension progressive. Alors que le nombre d’usagers va s’accroître pour atteindre les 900 000 sur la ligne D en 2025, nous réduisons les capacités de transport sur des portions entières là où la mobilisation des énergies est indispensable pour sauver nos RER.

Alors que le logement se construit en grande couronne, on accepte la mise à l’écart de ce territoire et sa désertification économique à long terme.

Le cri d’alarme ne suffit plus. La ligne D pour lesquels les maires se mobilisent, les associations oeuvrent, les citoyens alertent, ne doit plus rester seule. Sa dégradation n’aura pas pour seule conséquence une dévaluation des biens immobiliers à proximité, ni même une dégradation du cadre de vie et de travail de ses usagers , elle aura des conséquences sur les autres lignes avec des reports de population dans leur direction afin d’y trouver de meilleures conditions de transport. Il est donc nécessaire d’agir collectivement.

Cette décision incarne ce que nos RER et nos territoires de la France des banlieues et des périphéries tendent à devenir… Les réceptacles de la violence sociale, de la ségrégation territoriale, des inégalités les plus profondes. Comment cette France pourra-t-elle devenir celle de l’innovation et de la réussite avec des transports relégués et dégradés. Nous invitons tous les acteurs à soutenir la proposition du « terrier de Bercy » afin d’augmenter les capacités. Nous invitons tous les usagers, tous les habitants, à se mobiliser avec force et détermination. D’ores et déjà, une manifestation est prévue le 5 juin à Evry.  Nous invitons tous les acteurs de notre territoire et tous les citoyens à venir pour exprimer leur point de vue sur l’avenir du RER.

Pour des transports de qualité, pour une banlieue qui ne soit plus déshéritée, pour combattre les inégalités entre les territoires, rassemblons-nous et agissons !

Rémi Lavenant, porte-parole de La Vignette du Respect

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s