Non classé

Réouverture de la gare de St Michel Notre Dame

Remi LavenantLundi 30 avril… Enfin, la gare de St Michel Notre Dame reprend du service.

Près de 4 mois se sont écoulés depuis sa fermeture en raison de la crue de la Seine et des travaux entrepris à sa suite.

Enfin, les usagers vont pouvoir retrouver des conditions normales pour voyager et rejoindre leur travail le matin, retrouver leur domicile le soir. Au milieu des grèves perlées qui désorganisent le trafic ainsi que les défaillances multiples que notre association dénonce depuis sa création,l’interruption de la circulation des trains gare St Michel Notre Dame rajoutait une énième difficulté pour les usagers de la SNCF.

Mais pouvons-nous nous satisfaire du présent résultat ? J’ose le dire, c’est un grand non! Tout d’abord, l’information était encore la grande absente. Les dates de réouverture annoncées ne cessaient de reculer dans le temps et l’annonce n’était faite que quelques heures seulement avant l’échéance à chaque fois. Mais surtout, cela renforce notre conviction passée et présente : les investissements et les travaux de rénovation de notre réseau, de nos lignes, de nos gares demeurent insuffisants.

Ainsi, les travaux Castor de consolidation du tunnel intra-muros ne comprenait pas une phase de rénovation des gares ni de désamiantage. Ainsi, surprise des crues, la gare de St Michel Notre Dame était pleine d’amiante et il aura fallut près de 3 mois de travaux pour qu’elle puisse réouvrir.

Nous dénonçons avec force cette situation qui montre que beaucoup reste à faire en matière de transparence, d’information mais aussi de respect de la santé des usagers.

Après plusieurs décennies de sous-investissement dans le réseau Transilien, ses RER et ses lignes de banlieue, La Vignette du Respect continuera son travail pour informer les usagers, défendre leurs droits à un transport de qualité, à des voyages en toute sérénité et oeuvrera aux côtés de l’ensemble des acteurs pour les mobiliser dans la perspective d’un grand plan RER tant attendu et si essentiel.

Rémi Lavenant, porte-parole de la Vignette du Respect

Non classé

Rapport Borloo

Vous pouvez consulter le rapport remis par Jean-Louis Borloo « Vivre ensemble, vivre en grand » qui propose un nouvel avenir pour les quartiers populaires de notre pays et leurs habitants :

Rapport Borloo

La Vignette du Respect qui défend la Grande Couronne et les usagers du RER regarde bien évidemment les suites du plan Borloo avec la plus grande attention.

A ce stade, nous nous félicitons du fait qu’un passage spécifique sur les transports en Ile-de-France ait été inclus dans le rapport, un passage qui rejoint nombre des analyses que nous développons, notamment le plan d’urgence pour le RER (;-).

 

Le cas très difficile des transports en Ile-de-France

Les habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville représentent 1,5 millions de personnes, 14 % de la population régionale. L’enclavement que subissent les habitants des quartiers de l’Ile-de-France est d’autant plus important qu’ils sont très largement dépendants du réseau RER existant. Les habitants subissent des dysfonctionnements en série : des accidents à répétition et parfois tragiques (Brétigny) : le réseau est vieillissant ; des trains régulièrement supprimés pour des raisons techniques. Le STIF et la région ont lancé un plan ambitieux. Le réseau du Grand Paris Express et Eole sont des leviers puissants. Mais, pour dépasser les difficultés des transports franciliens et les problèmes qui en découlent, il faut changer de paradigme et mettre en place partout, dès maintenant, une stratégie renforcée permettant de répondre à l’urgence du maillage dans tous les quartiers de la banlieue parisienne, d’améliorer le fonctionnement du réseau et d’en dessiner un plus puissant encore à l’horizon 2025 :

– Le STIF et la SGP doivent établir un nouveau contrat avec l’Etat qui intègrera notamment les crédits de performance de l’UE.

– La question de la fusion des équipes des deux principaux opérateurs, pour optimiser et mieux coordonner l’ensemble, mérite d’être posée, voire la création d’une co-entreprise.

– Améliorer considérablement le réseau existant.

– Simplifier le fonctionnement du RER, répondre aux nécessités de court terme et redéployer le réseau pour qu’il irrigue au mieux les quartiers. 1 milliard d’euros est immédiatement nécessaire. La sécurité dans les transports est essentielle et les équipes de sécurité de la SNCF et de la RATP doivent être renforcées.

Les états généraux des transports en région Ile-de-France doivent être organisés rapidement. C’est raisonnablement nécessaire.