Non classé

Un record très particulier

Hier soir, mardi 6 février 2018 a marqué un nouveau record pour les embouteillages en Ile-de-France -> 735 kilomètres de bouchons.

Alors oui, nous étions dans un contexte particulier avec les chutes de neige importantes qui ont fortement compliqué la situation. Mais, malgré tout, une fois de plus, la situation exceptionnelle révèle des fragilités structurelles pour la mobilité dans notre région.

La saturation des voies routières causée par une politique autoritaire au sein de la capitale mais aussi et surtout par l’allongement continu des trajets domicile-travail (déphasage de plus en plus important entre pôles d’emplois et pôles de vie) ainsi que les dysfonctionnements des transports en commun, créent un état très préoccupant.

Personne ne semble vouloir le comprendre ou l’anticiper mais notre région risque bien l’asphyxie mobilitaire. La neige au-delà des blocages et de la féérie est venue nous le rappeler…

 

Non classé

Chibanis : une victoire pour la justice dans les transports qui doit en appeler d’autres

La Cour d’Appel de Paris a condamné la SNCF à indemniser plus de 800 chibanis qui avaient travaillé pour elle et avaient subi une politique discriminatoire.

Ces travailleurs originaires d’Afrique du Nord n’avaient pas eu accès aux mêmes évolutions salariales et de carrière que leurs autres collègues.

La Vignette du Respect qui lutte contre toutes les injustices dans les transports en Ile-de-France veut saluer cette décision.

Nous regrettons l’acharnement de la SNCF qui a refusé d’affronter la vérité sur ce dossier social (15 ans de procédure et un pourvoi en cassation sur la décision rendue la semaine dernière) qui rappelle d’autres formes d’aveuglement dont sont victimes les usagers de grande couronne dans leur rapport à la SNCF.

La question de la justice dans la mobilité est essentielle car les transports sont devenus une source majeure d’inégalités sociales et territoriales, notamment en Ile-de-France.

Dans ce cadre, la question des droits des travailleurs de la mobilité est plus que jamais décisive.

C’est particulièrement vrai de nos jours pour une catégorie d’agents que la Vignette du Respect veut défendre : les agents d’entretien des gares, victimes de la sous-traitance abusive, dépourvus de droits et victimes de facto d’une nouvelle forme de discrimination.

Nous prendrons plusieurs initiatives à ce sujet au cours des prochains mois.